Gallerie Wagner - Le Touquet
Membre du Comité Professionnel des Galeries d'Art
• Expositions : 19 Rue des Grands Augustins 75006 Paris
• Siège : 96 Rue de Paris 62520 Le Touquet Paris-Plage
06 62 16 16 28 • 01 42 03 79 43 contact@galeriewagner.com

2 Septembre > 9 Octobre : Carrés !

Carrés, autour de Guy de Lussigny. Exposition collective du 2 septembre au 9 octobre

 

Il y a 20 ans disparaissait l’artiste Guy de Lussigny.

Né en 1929 à Cambrai, Guy de Lussigny a développé une œuvre singulière, raffinée, explorant pendant plus de 30 ans les propriétés du carré.

La Galerie Wagner lui rend hommage à travers une exposition collective autour de la thématique du carré. 

Inauguration JEUDI 2 SEPTEMBRE à partir de 18h

Artistes présentés

Jeremi CA

Ueli Gantner

Horacio Garcia Rossi

Gerhard Hotter

Renaud Jacquier Stajnowicz

Alain-Jacques Levrier Mussat

Guy de Lussigny

Carlos Medina

Aurélie Nemours

Satoru Sato

Hilde Van Impe

 

Dossier de presse à télécharger en cliquant  ICI

En avril 2014, la Galerie Wagner organisait au Touquet une exposition personnelle consacrée à Guy de Lussigny, artiste cambraisien né en 1929 et présent dans de nombreux musées en France comme à l’international. 

Depuis, la relation avec André Le Bozec — légataire universel de l’artiste — n’a cessé de se renforcer au fil de nombreux rendez-vous, aussi bien professionnels qu’amicaux. Et l’artiste, même absent, a toujours été au cœur des discussions, comme au centre des nombreuses expositions collectives auxquelles la galerie l’a associé.

Il paraissait évident de se retrouver en 2021, soit tout juste 20 ans après la disparition de l’artiste, avec un double évènement : un solo show dans le cadre de Art Paris Art Fair au Grand Palais éphémère, et une exposition collective autour du carré en galerie. 

Inévitablement, cet hommage rend compte du parcours de l’artiste, qui a bénéficié dès 1959 d’une première exposition personnelle à la Galerie Colette Allendy de Paris. Une toile emblématique de cette période est la pièce maîtresse du stand sur Art Paris Art Fair, accompagnée de quelques gouaches de cette époque. Puis viennent les carrés. Très vite. Dès les années 1970. Et quasiment exclusivement des carrés. Musicaux, joyeux, lumineux, dansants, conversants, les carrés sont devenus pour Lussigny un rituel, une obsession, sa signature. Et ce, jusqu’à sa fin, en 2001. Les re-découvrir est un bonheur qui, lui, est infini…

Pour l’exposition en galerie, les carrés de Lussigny dialoguent avec ceux d’autres artistes dont le travail sur la couleur, la lumière ou encore la matière prend souvent appui sur le carré ou le cube. Certains de ces artistes ont connu Guy de Lussigny ; d’autres, plus jeunes, lui vouent une grande admiration. Il est vrai que ses œuvres ne laissent pas indifférent, tant elles sont équilibrées, raffinées et poétiques ! 

Florence Wagner