Francisco Sobrino

  • Né en 1932 à Guadalajara, Espagne
  • 1946 : Formation à l’Escuela de Artes y Oficios de Madrid où il étudie la peinture et la sculpture
  • 1950-1955 : Formation aux Beaux-Arts de Buenos Aires, Argentine
  • 1956 : obtient le 1er prix de peinture lors du 2° Salón Estímulo de Artes Plásticas (La Plata, Buenos Aires, Argentine
  • 1959 : S’installe à Paris, France
  • 1960 : Fonde le G.R.A.V (groupe de recherche d’art visuel) avec Julio Le Parc, François Morellet, Joël Stein, Yvaral et Horacio García Rossi
  • 1965 : Intégration de la lumière électrique et du mouvement mécanique dans ces sculptures
  • 1974 : Etudie la technique du vitrail et réalise un Mur lumineux (200 × 1200 cm) au sein du palais des Congrès de Paris, France
  • 1975 : Première exposition dans sa ville natale
  • 2013 : Participe à l’exposition Dynamo aux Galeries Nationales du Grand Palais à Paris ainsi qu’à l’exposition « GRAV 1960-1968 » au Musée des Beaux-Arts de Rennes, France
  • 2014 : Décès de l’artiste à Bernay, France
  • 2015 : Inauguration du Musée Francisco Sobrino dans la ville natale de l’artiste

Figure majeure de l’art cinétique, Francisco Sobrino commence alors sa carrière de sculpteur à partir des recherches bidimensionnelles qu’il avait menées jusqu’ici sur papier, carton et toile.

Comme d’autres artistes de sa génération, Francisco Sobrino s’intéresse à l’interaction entre ses œuvres, leur environnement et/ou le spectateur. Il fait la part belle aux jeux entre l’espace, la lumière et le déplacement du spectateur, dans le but de créer de l’instabilité visuelle et de brouiller les frontières entre l’œuvre et son environnement.

Artiste de son temps, il a recours aux matériaux innovants tel le méthacrylate, le Plexiglas ou encore l’acier inox poli miroir. L’historien de l’art Matthieu Poirier écrit à son sujet en 2017 : « L’art de Sobrino est (…) à la fois concret et perceptuel, cinétique et minimaliste, il se sera détaché de la narration afin d’atteindre le plus parfait silence, la plus parfaite immédiateté de la vibration sensorielle ».

Très nombreuses expositions personnelles et collectives en France, aux Etats-Unis, en Amérique latine et en Espagne.

Représenté à Paris par les Galeries Denise René, Lelia Mordoch et Mitterand.

Collections publiques:

Foires :

  • Art Basel Miami Sicardi Gallery, 2015, Houston, Etats-Unis
  • Art Basel Miami Sicardi Gallery, 2014, Houston, Etats-Unis

Expositions récentes

  • 2020 : « Entres les lignes », Galerie Wagner, Paris, France
    « Cercles », Galerie Wagner, Paris, France
    « Sculpture dans le Parc », Parc du Château de Mouans-Sartoux, Espace de l’Art Concret, France
    « Hard Edge », Galerie Denise René, Paris, France
  • 2019 : « Espace oblique », Galerie Denise René, Paris, France
    Espace de l’art concret, Mouans-Sartoux, France
    « Transformation Instable », Galerie Mitterrand, Paris, France
  • 2017 : « Que de la sculpture », Galerie Denise René, Paris, France
    « Modus Operandi », Galerie Mitterrand, Paris, France
    « 40th anniversary. Twentieth Century Art Collection, 1977-2017 », Museo de Arte
    Contemporaneo de Alicante (MACA), Alicante, Espagne
    « La ligne d’ombre parfois se brise… », Galerie Lélia Mordoch, Paris, France
  • 2016 : Le Domaine du Muy, France
    « Movimientos », Galerie Mitterrand, Paris, France
    « Heterotopias », Museo de Arte Contemporaneo de Alicante (MACA), Alicante, Spain
  • 2015 : Obra Arquitectural, Francisco Sobrino Museum, Guadalajara, Espagne
    Abstracción. Del Grupo Pórtico Al Centro De Cálculo. 1948-1968, Francisco Sobrino
    Museum, Guadalajara, Espagne
  • 2014 : « Francisco Sobrino : Structure & Transformation », Siccardi Gallery, Houston, TX, Etats-Unis
    « Francisco Sobrino : Geometria, luz y movimiento », Galeria Guillermo de Osma, Madrid, Espagne
    Couleur Et Transparence, Galerie Nery Marino, Paris, France
    « Move, move ! … », Galerie Zaloudek, Prague, République Tchèque
    « Arte Cinetica », Museo di Santa Giulia, Brescia, Italy
  • 2013 : « Sobrino, Tours et Alentours, 1958-1971 », Galerie Philippe Jousse, Paris, France
    « Sobrino, Blanc et Noir », Galerie Marino Neri, Paris, France
    « El arte cinético de Francisco Sobrino », Galeria Tiempos Modernos, Madrid, Espagne
    Dynamo Un Siècle De Lumière Et De Mouvement Dans L’art 1913-2013, Galeries nationales du Grand Palais, Paris, France
    « Foundation Collection 2013 », The Collection of the Pablo Atchugarry Foundation, Maldonado, Uruguay
    The System of Objects, Deste Foundation, Athens, Grèce
  • 2012 : « Intercambio global. Abstracción geométrica desde 1950 », MACBA – Museo de Arte
    Contemporáneo de Buenos Aires, Buenos Aires, Argentine
    « Tomorrow was already here », Museo Tamayo, Mexico City, Mexico
    « European Art : 1949-1979 – Marion R. Taylor : Paintings », 1966–2001, Peggy
    Guggenheim Collection, Venice, Italy
  • 2011 : « Géométrie onirique », Galerie Lélia Mordoch, Paris, France
  • 2009 : Derivas de la geometría. Razón y orden en la abstracción española, 1950-1975, Fundación Museo Jorge Oteiza, Alzuza, Spain
    North Looks South : Building the Latin American Art Collection, Museum of Fine Arts, Houston, TX, Etats-Unis
  • 2008 : « G.R.A.V », Galerie Lélia Mordoch, Paris, France
  • 2007 : « Francisco Sobrino, les œuvres parlent d’elles-mêmes… », Galerie Lélia Mordoch, Paris, France
  • 2006 : Sobrino, Galleria Torozzi, Pondenone, Italie
    Sobrino, Museo Nazionale di Villa Pisani, Strà, Italie
    Sobrino, Národní Muzeum, Prague, République Tchèque
  • 2005 : Francisco Sobrino, Palazzo del Senato, Milano, Italie
  • 2003 : « Noir et blanc », couleur », Galerie Lélia Mordoch, Paris, France
  • 2000 : « Noir et blanc », Galerie Lélia Mordoch, Paris, France
  • 1999 : Exposition rétrospective, Palais del Infantado, Musée de Guadalajara, Espagne
    Exposition de sculptures en plein, Guadelajara, Espagne
  • 1995 : « Blanco, sobre blanco », Fondation d’art moderne Jesus Soto, Bolivar, Venezuela

Pour plus de renseignements :